Sommaire

Le hammam marocain signifie littéralement en arabe "eau chaude", ou "source chaude". Il  est aussi appelé bain maure, en référence à la population arabe peuplant le Maghreb et l’Espagne musulmane.

Puisant son origine dans les thermes romains, il devient rapidement l’un des piliers de la tradition musulmane et est adapté à ses principes de culte. Faisons le point ensemble.

Hammam marocain : détox anti-stress

La religion musulmane recommande la pratique d’ablutions purificatoires, surtout avant la prière. C’est la raison pour laquelle le hammam fut rapidement annexé à la mosquée.

Leur place n’est donc pas au centre de la Citée, comme les thermes romains, mais ils sont repartis dans les différents quartiers de la ville. Dans la société musulmane, il est un lieu central de rencontre, où se joue une grande partie de la vie sociale.

Contrairement aux bains turcs, le hammam marocain diffuse une chaleur sèche. Traditionnellement, il est composé de trois pièces qui différent par leur température respective et par leur fonction :

  • Le frigidarium romain, précurseur de la première pièce, est à température ambiante. Cette salle se réduit à un petit couloir qui sert de vestibule à l’entrée et d’air de repos en fin de séance.
  • Ce petit couloir mène à une pièce chaude d’une température avoisinant les 40 degrés, le « harara », réplique du tepidarium romain, où l’on peut recevoir différents types de soins et de massages corporels.
  • Cette pièce est adjacente à une chambre de vapeur, qui est la version marocaine du laconicum romain.

Déroulement du soin en hammam

C’est dans cette pièce que débute le soin. La chaleur sèche va provoquer une sudation abondante qui effectue un nettoyage en profondeur de la peau.

Après 15 ou 20 minutes de passage dans cette pièce, allongé sur des banquettes à même le sol, débute le soin du corps dans la pièce prévue à cet effet :

  • La séance commence par un soin gommant au savon noir. Cette pâte entièrement écologique est faite d’huile d’olive et de pulpe d’olives noires. Elle est souvent parfumée à l’huile d’eucalyptus. Le corps en est enduit, puis frotté énergiquement au gant de kessa.
  • Il s'ensuit un rinçage méticuleux sous la douche. Votre peau peut alors recevoir le fameux enveloppement au rhassoul. Cette argile grise, extraite des monts du Moyen Atlas est gorgée de sels minéraux, d’oligoéléments et de provitamines, qui vont détoxifier, régénérer et nourrir votre épiderme.
  • Après 20 minutes de pose pendant lesquels votre peau recouverte de rhassoul se gorge d’actifs vivifiants, vous voilà prêt à recevoir un massage à l’huile d’argan, riche en vitamines E, réputée pour ses propriétés nutritives et re-structurantes.
  • Le soin s’achève dans la salle de repos, la salle de départ, ou vous pouvez siroter un thé à la menthe ou des boissons rafraîchissantes.

Hammam marocain : bénéfices et contre-indications

Le soin est fortement recommandé pour les tensions musculaires et les douleurs articulaires.

C’est un moment de grande relaxation qui permet de se débarrasser du stress. Il est également très bénéfique pour les troubles ORL tels que les bronchites et les sinusites.

Par contre, il est à éviter après un repas arrosé, et en général, au moment de la digestion. Il n’est pas non plus recommandé si vous souffrez d’hypotension ou d’hypoglycémie.

Pour approfondir le sujet :