Ortie et cheveux

Écrit par les experts Ooreka

123RF / Dennis Jacobsen

L'Urtica, appelée communément ortie, fait partie de la famille des urticacées qui regroupe une trentaine d'espèces, dont cinq présentes en France. Cette plante banale qui pousse inopinément et qui nous laisse des souvenirs plutôt désagréables lors de nos promenades en campagne, est en fait une plante médicinale aux nombreuses vertus. Qu'il s'agisse de la grande ortie, appelée aussi ortie dioïque, ou de la petite, nommée ortie brûlante, elles possèdent toutes deux des vertus médicinales connues depuis l'Antiquité.

Toutes les infos dans notre article.

Ortie : informations botaniques

Le fait que l'ortie pousse à l'écart des sols cultivés fait qu'elle absorbe de la terre des éléments constitutifs essentiels, qui lui confèrent sa richesse en fer et en sels minéraux :

  • Ses feuilles contiennent des vitamines C et E, ainsi que de nombreuses vitamines issues du groupe B.
  • Elle recèle aussi un grand nombre de minéraux comme le fer, le calcium, le sélénium, le magnésium, ainsi que de la silice, un des minéraux essentiels de nos tissus.
  • Elle est également très riche en acides aminés, les constituants de base des protéines.

Elle agit sur la peau et les tissus par son action astringente et reminéralisante. Elle exerce aussi une action diurétique et anti infectieuse, qui favorise l'élimination des toxines dans le sang et le système lymphatique.

Bienfaits de l'ortie sur les cheveux

Action vivifiante et stimulante

Les vitamines C, B et E attribuent à l'ortie un pouvoir antioxydant, et exercent sur les cheveux une action tonifiante. Elle fortifie la kératine dure, la protéine essentielle du cheveu. L'action de la vitamine PP renforce quant à elle les vaisseaux sanguins et aide à leur cicatrisation, s'ils sont lésés, ce qui va stimuler l'oxygénation du cuir chevelu.

Par la présence de nombreux minéraux, les cheveux ayant perdu leur éclat vont être reminéralisés, et donc renforcés. Ils seront moins cassants et retrouveront leur brillance naturelle.

Action régulatrice

Le soufre et le zinc vont aider à la régulation des glandes sébacées, en diminuant les secrétions de sébum, et en freinant l'apparition de pellicules.

Usage externe de l'ortie pour les cheveux

Les usages de l'ortie sont multiples. Elle peut être employée par voie externe, dans diverses préparations, ou absorbée par voie interne.

Lotion de rinçage pour stimuler le cuir chevelu

Pour réaliser votre lotion, voici la marche à suivre :

  • Il vaut mieux utiliser des feuilles d'orties fraîchement cueillies (attention, mettez des gants pour la cueillette !), puis pilées au mortier.
  • Mélangez 4 cuillères à soupe de feuilles à un litre d'eau bouillante.
  • Laissez infuser 10 minutes, puis filtrez le mélange à l'aide d'une passoire fine.
  • Utilisez cette lotion pour frictionner vigoureusement votre cuir chevelu.
  • Vous pouvez conserver cette lotion au frais dans un vaporisateur, et l'employer deux fois par semaine.

Masque capillaire antipelliculaire

Pour faire un masque capillaire, suivez nos conseils :

  • Il vous suffit d'acheter de la poudre d'orties ou de la faire vous-même.
  • Pendant trois ou quatre jours, faites sécher des feuilles orties au soleil, à l'air libre.
  • Puis réduisez-les en poudre et mélangez 20 grammes de poudre à un demi-verre d'eau minérale, ou d'un hydrolat comme du thé vert ou de l'eau de lavande.
  • Après avoir lavé vos cheveux, appliquez cette pâte sur l'ensemble du cuir chevelu pendant une demi-heure.
  • Les dix dernières minutes, étirez le mélange vers les pointes.
  • Puis rincez abondamment avant d'appliquer un après-shampoing.

Usage interne de l'ortie pour les cheveux

En infusion

Il suffit de laisser infuser deux poignées de feuilles fraîches dans un litre d'eau minérale bouillante. Vous pourrez en boire trois ou quatre tasses par jour. Son action purifiante donnera plus d'éclat et de brillance à vos cheveux.

En gélule

Vous trouvez aussi de la poudre d'ortie en gélule, et en consommer 3 à 6 par jour, sur une période d'un mois.

Contre indications

Si vous êtes enceinte, surtout en début de grossesse, évitez de consommer de l'ortie. De même si vous êtes sous traitement anti-inflammatoire, ou si vous souffrez d'hypertension ou de la rétention d'eau, il vaudra mieux demander un avis médical.

Pour aller plus loin :




Pour aller plus loin


Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !