Sommaire

Le marché foisonne de senteurs, toujours plus nouvelles, exprimant toujours plus de sensualité. Ces fragrances éveillent et révèlent des émotions, des sensations, des humeurs différentes.

Mais comment la fragrance d’un parfum est-elle construite ? Pourquoi certains parfums nous parlent-ils plus que d’autres ? Le choix de notre parfum exprime une partie de nous-même. Un parfum peut nous plaire un certain temps, puis soudain, sans raison apparente, il ne nous parle plus.

Au contraire, un parfum peut être votre senteur de prédilection : quoique vous fassiez, quelques soient les essais que vous tentez, vous y revenez. Invariablement. Alors de quoi les fragrances d’un parfum sont-elles constituées ?

Le point maintenant.

Différentes notes d'une fragrance

Un parfum est conçu suivant une architecture précise que l’on appelle la pyramide olfactive. Cette structure est constituée de trois types de fragrances qui sont les notes de tête, les notes de cœur et les notes de fond :

  • Les notes de tête sont les premières perçues, les plus légères, une fois que l’alcool commence à s’évaporer. Elles constituent l’introduction d’un parfum, celles qui annoncent et invitent vers les senteurs qui vont suivre, qui sont plus profondes et plus stables. Elles sont composées souvent d’essences d’agrumes, comme le citron, l’orange ou la mandarine, ou de notes composées de plantes aromatiques, comme la bergamote, le romarin ou le thym. Ces notes sont caractérisées par leur légèreté. Elles sont très volatiles.
  • Les notes de cœur, comme leur nom l’indique, constituent le cœur du parfum, sa signature. Elles s’expriment une fois que l’effet des notes de tête  s’est évaporé. Elles sont composées de combinaisons florales, comme différentes variétés de roses, le muguet, le mimosa, ainsi que des variétés de fruits à l’emprunte plus profonde que celle des agrumes comme la pêche, la cerise, ou le muscat.
  • Les notes de fond sont celles qui restent plusieurs heures, voire plusieurs jours, celles qui imprègnent une étoffe, et qui laissent derrière nous ces effluves qui finissent par faire partie de nous-mêmes :
    • Elles sont celles qui nous font aimer un parfum plus qu’un autre. Elles sont plus profondes, plus envoûtantes. Elles sont extraites des  troncs d’arbre, ou des mousses. On y trouve le bois de santal, le bouleau, le chêne.
    • Autrefois, ces essences étaient aussi constituées d’extraits animaux comme le musc, extrait des glandes abdominales d’une certaine espèce de cerf, ou l’ambre gris, originairement  extraite du cachalot. Ces substances olfactives existent toujours, mais sont aujourd’hui reproduites de façon synthétique par des procédés chimiques.

Fragrance : comment trouver l’équilibre entre les notes ?

Chaque note a ses propres caractéristiques, il faut donc trouver un juste milieu, un juste équilibre en fonction de ses préférences :

  • Lorsque les notes de tête sont dominantes, elles font penser à des parfums d’été, légers et vifs, parfois même un brin piquant.
  • Lorsque les notes de cœur dominent, le parfum est plus doux, plus fruité.
  • Lorsque la dominance est accordée aux notes de fond, le parfum est plus suave, plus sensuel.

Cette savante combinaison entre les différentes notes olfactives donne au parfum sa caractéristique.

Fragrance de parfum et proportion d’alcool

La composition olfactive d’une eau de toilette, d’une eau de parfum ou d’un parfum du même nom est identique :

  • Ce qui change, c’est la proportion d’alcool éthylique introduite dans le produit.
  • Plus une fragrance est concentrée, plus la proportion d’éthanol contenue dans le parfum est moindre.
  • Les molécules olfactives d’une eau de toilette constituent 6 à 8 % du produit, celles d’une eau de parfum, 10 à 15 %, et celles d’un parfum, jusqu'à 30 %.

Aussi dans la rubrique :

Se parfumer

Sommaire