Sommaire

Le mot gel douche est souvent accompagné de qualificatifs vendeurs : doux, hydratant, apaisant, etc. Plus rarement, on parle des propriétés curatives d’un gel douche. Il existe pourtant des gels douche antibactériens et antifongiques. Peut-on dire que ces gels douche guérissent des mycoses cutanées ? Sont-ils capables d'empêcher leur apparition ?  Le point sur les gels douche antifongiques.

Gel douche antifongique : composition du gel douche

Les gels douche sont tous composés d’eau, d’un produit lavant, et de produits actifs qui définissent leur spécificité.

Base lavante d'un gel douche

Un gel douche contient essentiellement des tensioactifs et de l’eau. Les tensioactifs constituent la base lavante et moussante du produit. Certains tensioactifs sont très agressifs pour l’épiderme.

Dans les gels douche antifongiques, on emploie en général des tensioactifs plus doux, la peau atteinte de mycoses étant par nature plus fragile.

Quels produits actifs dans un gel douche ?

Les composantes actives du gel douche répondent à des propriétés diverses :

  • Les gels douche peuvent être hydratants, adoucissants, émollients ou apaisants. Pour satisfaire ces propriétés, ils contiennent des actifs végétaux le plus souvent, mais ils peuvent renfermer aussi d’autres composants, comme par exemple des composés lactiques ou du miel.
  • Ils contiennent aussi des colorants, ainsi que des agents de texture, des composantes qui lui donnent une consistance plus ou moins nacrée, lactée, ou au contraire fluide, pour un effet de pureté.
  • Et chose essentielle, ils contiennent aussi des parfums.  

Conservateurs du gel douche

Les conservateurs présents dans nos gels douche ont un rôle fondamental dans la constitution d’un produit. Ils assurent la durée de vie du produit, en y empêchant la prolifération de microorganismes. 

Spécificités des gels douche antifongiques

Les gels douche antifongiques contiennent, en plus des ingrédients qui composent les gels douche classiques, des ingrédients spécifiques, dont le rôle sera de diminuer l’impact de la mycose, en inhibant la division cellulaire des cellules fongiques.

Parmi eux, on trouve du micosnazole, un antifongique utilisé par ailleurs dans les lotions et les sprays antimycosiques, du chlorphenesine, et de nombreux actifs végétaux connus pour leurs propriétés bactéricides et antifongiques, comme l’huile essentielle de citron, de pamplemousse, ou d’arbre à thé.

Mycoses et gels douche antifongiques

Les gels douche antifongiques sont destinés aux mycoses cutanées, comme le Pityriasis versicolor. Ce champignon apparaît essentiellement sur le haut du corps, au niveau des épaules, du torse ou de la poitrine comme de petites taches brunes, ou blanches. Cette affection a tendance à être plus visible l’été, sous l’impact du soleil.

Ils sont aussi recommandés pour les mycoses du pied, que l’on appelle mycose du pied d’athlète, due à une sudation excessive et à une macération de la peau, ainsi que pour les mycoses des plis, qui apparaissent souvent à l’aine, sous les aisselles, entre les seins, ou encore au niveau de l’armature du soutien-gorge.

Gels douche antifongiques : comment les employer ?

Un gel douche antifongique s’emploie deux fois par jour, matin et soir.

Comme un gel douche classique, on l’applique sur une peau humide, mais on le laisse agir une à deux minutes avant de le rincer. Après le lavage, il est très important de bien sécher la zone traitée.