Sommaire

Les éruptions cutanées se manifestent sous différentes formes, elles sont le ou les signes émis par l'organisme en réponse à un évènement. Elles n'ont pas toujours de langage précis et vont parfois nécessiter des investigations pour aider à l'identification de la cause. Le point sur les éruptions cutanées, leurs causes et leur traitement.

Éruptions cutanées : les reconnaître

Les éruptions cutanées correspondent à un changement de l'état de la peau que ce soit au niveau de sa couleur ou de sa texture. Elles s'accompagnent ou non de démangeaisons ou de douleurs et peuvent être isolées ou associées, on distingue :

  • l'érythème, une rougeur de la peau ;
  • les squames, signe d'une peau qui pèle ;
  • l'érosion ou ulcération de la peau, une perte de substance au niveau des couches superficielles de la peau ;
  • la macule, petite tache de moins de 1 cm, sans relief ;
  • la papule, une petite lésion sèche mesurant moins de 5 mm, surélevée ;
  • la plaque, une lésion produisant un épaississement de la peau et accentuant ainsi son relief ;
  • la vésicule, une petite cloque qui contient un liquide clair ;
  • la bulle, une cloque supérieure à 1 cm contenant un liquide clair ;
  • l'ampoule ou phlyctène, résultat douloureux de frottements répétés sur la peau qui ont provoqué la dissociation de l'épiderme et du derme formant ainsi une cloque remplie de liquide clair ou sanglant ;
  • la pustule communément appelée bouton, une lésion cutanée contenant un liquide purulent ;
  • les fissures, des lésions ressemblant à des crevasses, elles peuvent être suintantes ;
  • les croûtes, des lésions jaunâtres correspondant à la coagulation de sérosités et à la première phase de la cicatrisation (d'une plaie ou d'une dermatose).

Les causes des éruptions cutanées

On distingue trois grands types de causes :

  • les infections, qui peuvent être d'origine bactérienne, virale fongique (champignon) ou parasitaire ;
  • les réactions allergiques : réactions de défense de l'organisme déclenchées par des anticorps en réaction à l'identification dans l'organisme d'un allergène détecté comme dangereux qui entraîne la libération d'histamine à l'origine de la réaction inflammatoire ;
  • les maladies de peau : la peau est un organe qui peut dysfonctionner et être à l'origine de pathologies ou être victime d'affections.

Éruptions cutanées d'origine infectieuse

On connaît un grand nombre d'éruptions d'origine infectieuse :

  • L'herpès buccal et génital est une infection contagieuse et chronique d'origine virale (virus herpes simplex) qui se manifeste par l'apparition de vésicules accompagnées de démangeaisons et de brûlures :
  • La varicelle, pathologie virale, est très contagieuse et se caractérise par l'apparition de macula rose qui se transforment en vésicules.
  • La rubéole est une pathologie virale qui se manifeste avec l'apparition de plaques rougeâtres allant du visage jusqu'au tronc.
  • La roséole est une autre pathologie virale qui s'accompagne de macula roses siégeant au niveau du cou et progressant jusqu'au tronc.
  • La rougeole, pathologie virale, est caractérisée par l'apparition de papules rouge vif au visage et s'étendant sur tout le corps.
  • Le zona lié à la réactivation du virus de la varicelle, se manifeste par l'apparition sur fond rougeâtre de vésicules ou bulles groupées sur le trajet d'un nerf.
  • La cinquième maladie ou mégalérythème épidermique est une pathologie virale se caractérisant par une rougeur importante au niveau des joues. Elle peut s'accompagner d'une éruption de macules au niveau des bras et des jambes.
  • Les verrues sont des infections virales (virus de la famille des papillomavirus) correspondant à une excroissance rugueuse bien délimitée.
  • L'impétigo est une affection bactérienne pouvant se manifester soit sous forme bulleuse soit sous une forme non bulleuse (croûtes).
  • La scarlatine, infection d'origine bactérienne, provoque des rougeurs violacées sur tout le corps ainsi que des desquamations.
  • La teigne est une mycose (champignon) provoquant l'apparition de pustules, de plaques roses ou rougeâtres recouvertes de squames.
  • La gale, infection due à un parasite (sarcopte) provoque des démangeaisons, des boutons et l'apparition de sillons sous la peau (liés au passage du parasite).
Lire l'article Ooreka

Éruptions d'origine allergique

Certaines affections se manifestent en cas d'allergie :

  • La dermatite de contact est une réaction allergique ou irritative à la suite d'un contact avec une substance ; elle se manifeste par le biais de vésicules, rougeurs et démangeaisons sur les points de contact.
  • L'érythème fessier du nourrisson correspond à une irritation provoquée par le contact avec les selles et les urines, des ulcérations peuvent parfois apparaître.
  • L'intertrigo est une dermatite au niveau des plis cutanés (sous les seins, entre les orteils, sous les aisselles, au niveau des plis de l'aine...). Des plaques rouges parfois suintantes, des squames, une érosion de la peau en constituent les signes. Cette inflammation de la peau peut se compliquer d'une infection à candida (champignon).
  • L'urticaire est une réaction biochimique ou allergique de causes très variées telles que les médicaments, certains aliments, des piqûres d'insectes... Elle est caractérisée par l'apparition de papules et plaques qui démangent et se déplacent sur le corps d'heure en heure. Il existe parfois un gonflement au niveau des muqueuses (lèvres, langue, paupières, larynx...) pouvant représenter un risque vital. L'urticaire peut parfois se chroniciser et donc récidiver.
  • La réaction médicamenteuse est une réaction allergique ou toxique entraînant des réactions diverses de type démangeaisons, bulles, fièvre, atteinte des muqueuses... Elle peut être une urgence médicale.

Éruptions en cas de maladies cutanées

Certaines maladies entraînent des éruptions cutanées :

  • La dermatite atopique ou eczéma atopique : c'est une affection pour laquelle on retrouve une peau sèche, des démangeaisons, des plaques rouges, des vésicules suintantes et des croûtes.
  • Le lichen plan dont on ne connaît pas l'origine provoque l'apparition de papules violacées voire de grandes plaques accompagnées de démangeaisons.
  • Le miliaire rouge ou boutons de chaleur est une pathologie due à l'obstruction des glandes sudoripares à cause de la chaleur et de l'humidité. Elle se caractérise par la présence de vésicules entourées d'une aréole rougeâtre que l'on retrouvent sur le tronc.
  • Le psoriasis est une maladie chronique qui se caractérise par l'apparition de plaques rouges, surmontée de squames. Cela peut parfois causer des démangeaisons.
  • Le cancer de la peau, autre que le mélanome, se caractérise par un changement cutané : on retrouve une lésion qui ne guérit pas ou qui réapparaît une fois guérie, des plaques rouges surélevées et écailleuses, des lésions qui saignent, une masse dont les bords sont surélevés et le centre enfoncé, une masse dont la surface présente de petits vaisseaux sanguins, une masse ou région qui démange, irritée ou endolorie...

Éruptions cutanées : diagnostic et traitement

Le diagnostic repose essentiellement sur les signes cliniques (forme, couleur, lieu, disposition, douleurs, démangeaisons...) et sur l'interrogatoire du patient (quand, où, comment, traitement en cours, aliments ingérés, lieux visités, fréquentés...). Dans certains cas spécifiques, une biopsie de la peau peut être pratiquée (en cas de cancer de la peau par exemple).

Dans le cas d'éruptions d'origine infectieuse, le micro-organisme en cause (bactérie, virus, champignon, parasite) sera combattu par le biais d'antiseptiques voire d'antibiotiques par voie orale dans le cas d'infections bactériennes. Les anti-viraux, soit sous forme de crème ou de comprimés seront proposés dans le cas d'infection virale. Dans ce dernier cas, des antiseptiques seront souvent associés (aux anti-viraux) afin d'éviter les surinfections bactériennes qui peuvent survenir secondairement.

Diverses préparations médicamenteuses sont utilisées pour les infections d'origine fongique ou parasitaire (goudron, lindane, perméthrine, soufre...). Quant aux éruptions liées aux maladies cutanées, les corticoïdes (sous forme de crème ou de comprimés) sont largement utilisés, avec parfois l'association de traitement par photothérapie. Des crèmes émollientes permettent aussi à la peau de s'auto-réparer et apportent plus de confort.

Parfois, aucun traitement ne sera nécessaire, comme dans le cas de la cinquième maladie ou du miliaire rouge.

Quelques conseils pratiques face aux éruptions cutanées

En cas d'éruptions cutanées d'origine infectieuse et notamment quand la maladie est fortement contagieuse, on peut isoler le patient durant quelques jours. Afin de calmer douleurs et démangeaisons, il est préférable :

  • d'utiliser des savons doux ou antiseptiques (dans le cas d'infections bactériennes ou de risque de surinfection bactérienne) ;
  • de se vêtir de vêtements confortables, amples, en coton ou autre fibre naturelle (lin, bambou), qui offrent plus de confort ;
  • d'éviter de se gratter au risque d'étendre l'éruption.

Il est impératif de consulter rapidement, en présence de fièvre, nausées et vomissements, éruption étendue ou gêne respiratoire.